Berbère bis

C’est au cœur du Moyen Atlas, au Maroc, qu’American Vintage a posé ses valises. Là, une coopérative de femmes redonne vie aux stocks de vêtements invendus et aux chutes de tissus de la marque pour les transformer en tapis traditionnels. Ces créations éthiques uniques seront également vendues lors d’une exposition, au mois de septembre 2020, à Paris.

Depuis sa création, en 2005, American Vintage a travaillé avec des dizaines de manufactures et plusieurs centaines de partenaires et de fournisseurs de tissus. Après plus de 30 collections de vêtements, le label marseillais est à la tête d’un stock considérable de matières. Collections passées, chutes de tissus, prototypes… Un phénomène que rencontre la majorité des acteurs du secteur du prêt-à-porter.
Upcycling

Et s’il était possible de revaloriser ces matières ? De leur donner une seconde vie ? C’est le projet d’American Vintage, qui s’associe au printemps 2020 avec une coopérative de femmes tisseuses du Moyen Atlas, au Maroc. Là-bas, leurs mains expertes transforment les textiles qui ne servaient plus… en tapis. Une initiative écologique et responsable qui met en lumière le savoir-faire ancestral de ces artisanes pour l’offrir à ses clientes.
Tissage « Boucherouite »

Historiquement confectionné pour isoler du froid les habitations berbères, le tapis « boucherouite » est un tapis composé de morceaux de tissus usés ou anciens, noués les uns sur les autres, dont naissent des motifs géométriques et abstraits très colorés. Redécouvert en Occident il y a une dizaine d’années, le succès du tapis boucherouite n’est plus à prouver et est devenu une perle rare pour les chineurs, qui le posent aussi bien au sol qu’accroché au mur, en œuvre d’art à part entière. Pour American Vintage, c’est donc cette technique nouée traditionnelle du tapis boucherouite qu’ont utilisée ces artisanes marocaines, pour imaginer une ligne de tapis upcyclés.